En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts et vous garantir une meilleure expérience utilisateur. Vous trouverez plus d'information ici : Conditions d'utilisation, Cookies et Mentions Légales

Fermer


OK
Fermer

Error


Traitement en cours ....


Hygiène, restauration et services généraux

Depuis plus de 90 ans, Lyreco est expert dans la papeterie pour les professionnelles, en proposant une large gamme de papier pour tous vos besoins. Pour vous accompagner au quotidien, retrouvez notre gamme écriture (stylos bille, rollers, feutres, porte-mines, surligneurs, marqueurs…), nos blocs-notes et cahiers ainsi que les petites fournitures de bureaux (agrafeuses, ciseaux, perforateurs, rubans adhésifs, colle…).

Deuxième section :

Depuis plus de 90 ans, Lyreco est expert dans la papeterie pour les professionnelles, en proposant une large gamme de papier pour tous vos besoins. Pour vous accompagner au quotidien, retrouvez notre gamme écriture (stylos bille, rollers, feutres, porte-mines, surligneurs, marqueurs…), nos blocs-notes et cahiers ainsi que les petites fournitures de bureaux (agrafeuses, ciseaux, perforateurs, rubans adhésifs, colle…).

Deuxième section :

  • Restauration
  • Hygiène & entretien
  • Renouvellement de l'air
  • Emballage & expédition
  • Manutention
  • Equipement de sécurité
  • Infirmerie & Premiers secours
  • Petites fournitures électriques
  • Sécurité des locaux
  • Bagagerie

 

Comment nettoyer efficacement son entreprise ?

Fondamentale, la propreté des lieux de travail influe directement sur la motivation et l’humeur du travailleur à tel point que plus de 85% d’entre eux déclarent qu’un environnement sain améliore leur performance au quotidien. Même présente, la propreté est peu visible. Pourtant, elle est considérée par 90% des salariés comme l’un des principaux facteurs du bien-être au travail.

Pour protéger votre entreprise de la salissure, Lyreco vous propose de passer en revue les environnements de travail des entreprises ainsi que le matériel adapté à son entretien.

 

Atelier et site de production

Le nettoyage sur les sites de production industriel est un point essentiel pour assurer à la fois sécurité et productivité des travailleurs. Par définition, chaque usine, atelier et chaine de montage produit des déchets, tâches et saletés spécifiques à son activité. L’élimination de ces substances étant un point critique pour respecter à la fois les différentes normes de sécurité et d’hygiène en vigueur dans votre type d’activité.

Savez-vous qu’en instaurant un nettoyage préventif, vos équipes peuvent à l’aide du bon chiffon éliminer une grande partie des tâches présentes sur leur lieu de travail ? Vous pouvez ainsi limiter les risques de chutes par exemple sur tâches d’huiles ou l’arrêt d’urgence de certaines machines.

  • Chiffon non tissé : nettoie la peinture, les huiles et le mastic. S’utilise avec du solvant ou acides dilués.
  • Chiffon industriel non tissé : utile sur les composants sensibles, ne raye pas les surfaces. S’utilise avec la plupart des produits de nettoyage et solvants.
  • Chiffon microfibre : peut s’utiliser dans presque toutes les tâches de nettoyage, notamment dans le milieu alimentaire. Peut être réutilisé plusieurs fois sans risque de déchirure.
  • Chiffon absorbant : utile contre les fuites machines, il absorbe les huiles et hydrocarbures. Surface renforcée pour une utilisation intensive.

Nettoyage de la poussière

La poussière est un élément commun à la majorité des usines pouvant avoir un réel impact sur la production : de l’ouvrier gêné à la panne voire la détérioration de votre machine, la poussière peut vite affecter l’efficacité de votre site de production. Chaque usine étant différente, le matériel de ménage industriel doit être adapté aux typologies de votre site. Allant du simple balayage quotidien de vos sols à l’utilisation d’aspirateurs industriels pour récupérer les poussières et autres détritus sur vos outils de production.

 

Sanitaires

Quand on pense saleté, les toilettes sont un des premiers lieux qui nous vient en tête. Effectivement, les sanitaires sont une zone connus de tous comme sensibles aux infections, il est donc essentiel de désinfecter de façon régulière les sols, lavabos et toilettes. Par ailleurs, le code du travail stipule que chaque entreprise doit faire nettoyer au minimum une fois par jour les sanitaires de ses locaux.

Phase préparatoire

Pour nettoyer les sanitaires d’entreprise de manière efficace et en toute sécurité, il existe une méthode simple à appliquer :

  • Ouverture du local sanitaire et installation du panneau de signalisation, informant les salariés de l’indisponibilité des sanitaires.
  • Nettoyage des mains de l’opérateur avec du savon avant de s’équiper des gants de ménage.
  • Remplissage du seau de lavage avec un volume de 8 litres d’eau auquel il convient d’ajouter 160 millilitres de détergent neutre (le dosage recommandé étant en général 2% du volume d’eau).

Bonnes pratiques

Phase de nettoyage des sanitaires

L’étape de nettoyage débute par l’ouverture une à une des cabines de toilette, l’opérateur commençant par tirer la chasse pour ensuite verser le détergent WC dans la cuvette. Pour terminer, il vaporise le nettoyant sanitaire sur la lunette des toilettes.

Après avoir vaporisé du produit dans tous les toilettes, l’opérateur ôte les sacs poubelle présents dans les sanitaires pour les remplacer par des sacs propres.

La prochaine étape consiste à essuyer à l’aide d’un chiffon les miroirs et distributeurs présents dans les sanitaires.

Pour finir le nettoyage complet de vos sanitaires l’agent de propreté va brosser l’intérieur des cuvettes des toilettes (maintenant que le produit détartrant a eu le temps d’agir) puis tire la chasse.

Phase de nettoyage du sol

La technique utilisée pour le nettoyage du sol est celle du lavage à double seau. Cette technique consiste à plonger la frange du balai dans le seau rempli d’eau et de solution détergente pour ensuite l’essorer de l’autre côté dans la presse à rouleau. Le sol est ensuite lavé grâce à un balai plat en débutant bien par le fond du local sanitaire en reculant.

N'hésitez pas également à vérifier que les différents consommables des sanitaires sont approvisionnés et à disposition dans les espaces des sanitaires (savon liquide, papier toilette, essuie mains, nettoyant WC, …).

Bureaux

Qu’il est appréciable d’arriver le matin au bureau dans des locaux propres sentant le frais. Dans le langage des entreprises, le nettoyage des bureaux ne désigne pas seulement ce beau meuble en bois derrière lequel les employés passent une grande partie de leur journée de travail mais bien l’ensemble des locaux du secteur tertiaire, commercial ou administratif.

Si cette tâche est externalisée dans vos entreprises, il se peut que vous ne voyez pas la fée de vos locaux, chargée de nettoyer les différents lieux de votre entreprise soit très tôt le matin, soit après votre départ du bureau. Pour tous les autres, vous avez pu constater que le nettoyage des bureaux est une tâche pouvant être très physique et demandant une méthodologie précise.

Les tâches principales pour nettoyer les bureaux

Pour faciliter l’opération de nettoyage des locaux, il est primordial de lister les différentes tâches à effectuer dans celui-ci. Cette méthode permet à la fois d’adapter son équipement en fonction des missions mais aussi de disposer d’une checklist pour ne rien oublier.

De manière générale l’agent commencera toujours par ouvrir les fenêtres pour aérer les lieux durant le nettoyage pour ensuite ramasser les déchets présents sur le sol. Il se charge ensuite de nettoyer de haut en bas les locaux, en commençant donc par les toiles d’araignées et les poussières des meubles les plus hauts pour ne pas nettoyer deux fois la poussière. La partie suivante, les postes de travail des salariés, en commençant par les fauteuils pour terminer par la partie la plus délicate : le bureau.

Cette étape est jugée sensible car un bureau est rarement vidé de tous ses objets. Il faut donc procéder à un nettoyage avec précaution des équipements informatiques, faire attention aux câbles et autres accessoires du bureau. L’agent de nettoyage ne pulvérise jamais directement le produit sur le bureau pour éviter d’endommager le matériel ou les documents présents, il utilise donc essentiellement des lavettes désinfectantes pour cette tâche.

Avant de passer au nettoyage des sols, l’opérateur vide les corbeilles à papier, change les sacs poubelles et nettoie les plinthes. Selon le revêtement présent au sol, ce dernier utilise le matériel adéquat (aspirateur, balai et balai trapèze).

  • Aération des locaux.
  • Epoussetage des meubles, plans de travails, écrans d’ordinateur.
  • Epoussetage des radiateurs, imprimantes et autres machines des locaux, ainsi que les conduites d’aération et les luminaires.
  • Vidage des poubelles, et remplacement des sacs poubelles.
  • Nettoyage et désinfection des sanitaires, recharge des essuies-main, savon et remplacement du papier hygiénique.
  • Dégraissage et nettoyage des surfaces en contact avec les mains (clavier, poignées de portes et de fenêtres, machines à café, combinés de téléphone).
  • Nettoyage des parties communes : salle de réunion, salle de pause, cuisine.
  • Nettoyage, lustrage et séchage des sols.

 

Le matériel nécessaire pour nettoyer efficacement

Le matériel utilisé par l’agent de nettoyage est choisi en fonction des caractéristiques des zones à laver. Nous vous proposons toutefois un listing des différents matériels sur lesquels s’appuient les professionnels pour nettoyer les différents locaux professionnels :

Lieu

Matériel

 

Bureau et mobilier

Chariot de nettoyage

Lavettes

Chiffons en microfibres

Lingettes désinfectantes

 

 

Sanitaires

Balais

Chiffon en microfibres

Détergent WC

Brosse rigide

Désinfectant

Eponge

 

 

Sols

Chariot de nettoyage

Serpillière

Auto laveuse

Aspirateur

Balayeuse

 

Chantier

Maintenir un niveau de propreté convenable sur un chantier de construction est essentiel pour assurer la sécurité de votre équipe et faciliter les déplacements. Un chantier propre vous permettra donc de limiter les accidents du travail tout en optimisant le transport des hommes et du matériel sur le site.

Propreté sur le chantier

Pour mener à bien un programme d’entretien tout au long de votre chantier, vous devez impliquer tous les travailleurs présents. En effet, Le meilleur moment pour traiter les différents débris étant celui qui suit leur création, la participation des ouvriers est essentielle pour limiter la dégradation de l’environnement de travail. Pour garder un chantier propre voici quelques conseils à suivre :

  • Maintenir les zones de circulation et aires de travail propres.
  • Vider les escaliers et passerelles des encombrements potentiels.
  • Recouvrir les extrémités avec des tiges d’acier. Enfoncer, plier ou retirer les structures en bois mises de côté.
  • Entreposer et stocker tous les objets non utilisés dans un lieu adéquat.
  • Trier et évacuer régulièrement les déchets dans des bacs ou bennes à déchets.
  • Nettoyer le chantier au moins une fois par semaine (ramassage et tri des déchets, nettoyage des sanitaires de chantier et des palissages, nettoyage du baraquement).
  • Utiliser des bacs de rétention pour les liquides, ne jamais les jeter dans les sanitaires ou égouts.
  • Aspirer la poussière grâce à un modèle d’aspirateur de chantier (généralement compatible poussière et eau).

 

Nettoyage de fin de chantier

Même si vous avez nettoyé avec précaution votre chantier, lorsque les travaux sont terminés il reste toujours des gravats, des traces de peintures, d’huiles ou une quantité inhabituelle de poussière dans les lieux.

La phase de nettoyage de fin de chantier a généralement lieu durant la phase d’opération préalable à la réception. C’est en quelque sorte la phase finale des travaux avant la livraison au client. Il est donc impératif de nettoyer de manière extrêmement minutieuse les lieux :

  • Nettoyage des murs.
  • Désinfection des sanitaires et de la cuisine.
  • Evacuation des déchets et résidus tels que les gravats, plâtres, sciures de bois, …
  • Dépoussiérage des espaces.
  • Réhabilitation des sols (carrelage, sols PVC, parquets…).
  • Aération de tous les locaux du bâtiment.

Entrepôt

D’une surface et hauteur variable, les entrepôts nécessitent de par leurs spécificités un traitement particulier. L’entretien et le nettoyage de votre lieu de stockage participe directement à la protection des opérateurs ainsi que du matériel stocké en limitant les risques d’accident et en améliorant le flux.

 

L’utilisation de la méthode des 5S

Développé par Toyota pour optimiser l’organisation de leurs usines, ce processus est aujourd’hui adaptable à tous les espaces. Cette méthode d’ordre et de propreté se défini ainsi :

  • Seiri = trier : on cherche ici à supprimer les éléments inutiles présents dans l’environnement de travail. Pour gagner un espace précieux dans votre lieu de stockage, vous pouvez mettre à disposition des collecteurs pour les déchets (emballage, carton, papier bulle) qui peuvent trainer dans les allées.
  • Seiton = ranger : l’objectif est de pouvoir stocker chaque élément de votre entrepôt de manière logique. Vous facilitez ainsi l’accès aux objets les plus utilisés et gagnerez un temps précieux dans votre rangement et vos sortis de stock.
  • Seiso = scintiller : on cherche ici à pérenniser la propreté créée par les étapes précédentes. Il est donc essentiel d’identifier les tâches régulières de nettoyage à effectuer pour les intégrer dans le plan de nettoyage global de l’entrepôt.
  • Seiketsu = standardiser : l’objectif est de maintenir en ordre votre entrepôt grâce à une signalisation optimale. Grâce à cette signalétique vous pourrez délimiter de manière efficace les espaces de travail, les zones de stockage mais également les voies de circulation pour fluidifier le travail des opérateurs.
  • Shitsuke = suivre et progresser : pour valider l’impact de la méthode et les gains engendrés, la méthode des 5S intègre le principe de contrôle et d’amélioration continue. Il est donc possible de vérifier, faire évoluer et adapter les règles mises en place pour améliorer le rangement et propreté de votre entrepôt.

 

Quels éléments doivent être nettoyer dans un entrepôt ?

Les exigences en terme de propreté et d’hygiène dans votre entrepôt est directement lié au type de marchandises qui y sont entreposés. Si vous stockez des matériaux inflammables voir explosifs, des produits pharmaceutiques ou encore des denrées alimentaires, vous devez procéder à un nettoyage minutieux de vos locaux. Il existe plusieurs éléments à prendre en compte pour nettoyer de matière efficace un entrepôt :

  • Nettoyage des sols : avec le passage d’engins de manutention et du personnel, le dallage industriel est une partie accumulant la majorité de la saleté présente dans l’entrepôt. La surface importante des zones de stockage oblige souvent l’agent de nettoyage à utiliser une machine équipée de rouleaux de balayage et de récurage.
  • Nettoyage des éléments : pour limiter l’accumulation de poussière, toiles d’araignées et autres saletés il est essentiel de nettoyer les conduits d’aération, les murs, rayonnages, les lumières mais également les plafonds.
  • Gestion des déchets : dans un entrepôt on peut rapidement produire de nombreux emballages vides. Pour limiter la quantité de déchets et procéder à une logistique verte permettant de recycler ces déchets, vous pouvez mettre à disposition de conteneurs et poubelles de tri pour garder un local propre.

 

Milieu médical

Médecin, dentiste, ostéopathe, gynécologue… quelle que soit l’activité, le nettoyage en milieu médical et hospitalier est très réglementé. Cette rigueur du point de vue de l’hygiène et de la propreté s’explique par les nombreux risques d’infection et de contamination qui peuvent intervenir dans ces différents lieux. Pour prévenir de ces contaminations, voici un aperçu des techniques de nettoyage à utiliser en milieu paramédical mais également à l’hôpital.

La procédure de nettoyage appliquée aux agents est particulièrement stricte dans le milieu médical car il doit avant tout purifier et assainir les lieux pour que le personnel soignant, les patients mais également les potentiels visiteurs. De cette manière les risques de propagation des maladies sont limitées.

Le protocole de nettoyage

Pour nettoyer de manière efficace en milieu médical, l'agent de propreté va porter une tenue de travail composée d’équipements de protection (gant, lunette, masque, veste, blouse, combinaison, chaussures). Après s’être équipé, l’opérateur va procéder au nettoyage des lieux en suivant des étapes bien précises :

  • L’agent se nettoie les mains avec du savon ou une solution hydro alcoolique avant chaque opération.
  • Il s’occupe en priorité des zones les moins contaminées pour terminer par les zones ou les risques de contamination sont les plus importantes.
  • L’opérateur commence par un dépoussiérage et balayage humide permettant l’élimination des poussières sans risque de propagation par voie aérienne.
  • Il continue son nettoyage par le lavage du sol avec le type de détergent autorisé dans le lieu nettoyé.
  • Pour terminer, l’agent de propreté va éliminer les bactéries avec un traitement à la vapeur (haute pression combinée avec une température élevée).

 

Il existe quelques techniques de nettoyage en milieu hospitalier qu’il est bon connaître en plus du balayage humide :

  • Nettoyage par aspiration : lorsque le balayage humide est impossible, cette méthode vous permet de dépoussiérer les surfaces. Commencez par l’entrée de la pièce choisie puis faites des mouvements de va et vient en bande qui se chevauchent.
  • Lavage des sols : grâce à l’utilisation d’une auto laveuse ou d’une mono brosse vous pourrez déloger les salissures collées aux sols.
  • Décapage des sols : technique à sec ou mouillée, elle est utilisée pour le traitement des sols thermoplastiques non protégés pour éliminer les salissures incrustées et autres dépôts.
  • Pose d’une émulsion : suite au décapage du sol, vous apportez un film protecteur sur le sol pour rendre ce dernier imperméable.

Côté matériel, l’agent de nettoyage dispose d’un arsenal pour combattre les germes :

  • Chariot de bio nettoyage
  • Mono brosse ou auto laveuse
  • Produits détergents
  • Produits désinfectants

Pour assurer une efficacité maximale, il est important de souligner que le matériel doit impérativement être nettoyé après chaque utilisation.

  • Réinventez votre pause-café
  • S’il existe bien un moment faisant l’unanimité dans une entreprise, c’est bien la pause-café ! Synonyme de détente pour certains ou d’instants de partage pour d’autres, chacun a rapport particulier avec ces moments de la journée. Cependant les pauses café s’enchainent et se ressemblent vite... Pour éviter que la routine ne s’installe dans votre salle de pause nous vous invitons à suivre ces quelques conseils qui redonnerons du charme à votre instant café !

 

  • Une pause fruitée
  • Pour transformer votre pause-café, rien de tel que d’offrir à vos collaborateurs une bonne dose de vitamines et de fraicheur. Mettez à disposition de vos collègues paniers et corbeilles pour faire de vraies pauses qui portent leurs fruits ! Original et plein de vitalité, cette solution est maintenant proposée par de nombreuses sociétés qui vous apporteront chaque jour ou chaque semaine une bonne dose de vitamines pour le plus grand plaisir des salariés.

 

  • Une pause énergétique
  • Parce qu’une pause sert aussi à reprendre des forces pour poursuivre dans les meilleures conditions votre journée, n’hésitez pas à mettre à disposition des barres de céréales ou des fruits secs. Les carrés de chocolat, les spéculoos et autres biscuits sont autant de petites douceurs qui peuvent aussi accompagner votre pause-café et donner du peps aux salariés.

 

 

 

  • Un choix élargi de boissons
  • Grâce aux machines modernes vous pouvez maintenant proposer des pauses café qui ont du goût ! Gourmandes à souhait, il est maintenant possible de passer du café au macchiato, mocaccino, chocolat viennois et autre café latté. Pour rafraichir votre pause-café vous pouvez également proposer des jus de fruits, sodas ou encore des smoothies pour les longues journées d’été !
  •  
  • Un équipement performant
  • Nous sommes désormais loin du cliché des années 80 lorsque l’on buvait un café qui avait un gout de jus de chaussettes, sorti du distributeur automatique au coin d’un couloir. Les salariés sont maintenant à la recherche d’un vrai gout et d’une expérience « comme à la maison », il faut donc choisir un équipement à la hauteur de leurs exigences. Pour arriver à ce résultat n’hésitez pas à mixer les distributeurs automatiques avec des machines à expresso qui vous permettront d’avoir un équipement performant qui sera adapté au volume de café pris chaque jour par les salariés.

 

  • Un mobilier agréable
  • Pour vous assurer une pause-café conviviale et développer les échanges entre collègue, rien de plus efficace que de se sentir comme chez soi au bureau. C’est dans cette optique que la tendance du coffee corner s’est développée autour d’espaces chaleureux. Faites le choix d’un mobilier moderne et confortable, en installant par exemple canapés, poufs, fauteuils confortables ou des tables design et pourquoi ne pas compléter le tout en mettant à disposition des jeux pour vos collègues !

 

Produits d’entretien : comment les utiliser efficacement ?

Pour effectuer un nettoyage parfait il est nécessaire de se munir des produits d’entretiens adaptés (récurage, dégraissage, détartrage, …) correspondant également au type de support que vous avez à nettoyer.

Le succès d’une opération de nettoyage dépend de 4 facteurs interdépendants qui sont repris par le cercle de Sinner. L’utilisation combinée de ces 4 composantes vous permettra d’obtenir un résultat bien plus efficace qu’en choisissant un produit d’entretien ultra performant utilisé indépendamment.

 

  1. Température

Premier facteur du cercle de Sinner, la chaleur joue un rôle primordial dans le nettoyage. Augmenter la température permet en effet de détacher plus facilement les salissures, que ce soit pour faire la vaisselle, nettoyer les sols ou encore lorsque vous l’avez votre linge.

L’importance de la température dans le nettoyage s’illustre parfaitement lorsque vous faites la vaisselle. Si vous avez déjà essayé de laver votre vaisselle à l’eau froide vous avez déjà constater que la tâche est bien plus physique : la faible température a donc dû être compensée par votre action mécanique.

 

  1. Action chimique

Détergent, détartrant, décapant, produit vaisselle on parle ici du produit d’entretien en lui-même. Pendant le nettoyage c’est la concentration du produit qui fera varier le poids de l’action chimique, le mélange eau produit peut donc être adapté en veillant à éviter les sur ou sous dosages. Si nous reprenons l’exemple de la vaisselle : lorsque vous avez des plats bien sales vous remplissez d’eau chaude votre évier. Vous mettez ensuite une grande dose de liquide vaisselle et ainsi décoller la salissure plus facilement. Vous augmentez donc l’action chimique de votre solution.

  1. Temps de contact

Cette partie est souvent oubliée lors du nettoyage et consiste à laisser à votre produit chimique (détergent, détartrant, etc.) le temps de faire effet. Tous les produits que vous utilisez ont besoin d’un certain temps pour agir, que ce soit pour décoller la graisse d’un plat ou durant un nettoyage industriel, chaque produit d’entretien doit laisser reposer pour dissoudre la matière et ainsi faciliter son élimination. En général pour qu’un produit chimique ait l’effet escompté il faut le laisser reposer entre 10 et 30 minutes pour un détergent et de 20 minutes à quelques heures pour un désinfectant.

 

  1. Action mécanique

Eponge, balais, grattoir ou encore monobrosse, on parle ici de la force, l’énergie déployée pour créer un frottement, une pression.

L’action mécanique est la dernière étape cercle de Sinner, elle permet l’évacuation de la salissure et complète ainsi le reste des actions.

Si nous reprenons notre exemple de vaisselle, vous commencez par laisser tremper votre plat, avec de l’eau chaude pour ensuite y ajouter du produit vaisselle. C’est seulement à ce moment-là vous allez frotter votre plat pour retirer facilement les salissures.

 

Il y a souvent dans les opérations de nettoyage un facteur de la propreté parfaite qui est manquant, c’est pour cette raison qu’il est important de connaître la complémentarité de ces facteurs pour pouvoir rééquilibrer le processus de nettoyage et avoir une action efficace.

 

 Hygiène et propreté : élément décisif du bien-être au travail

 

Quoi de plus agréable que d’arriver au travail et d’être accueillis dans un cadre propre et frais ? En tant qu’employé, vous êtes à la fois le premier concerné par l’hygiène et la propreté dans votre entreprise mais vous êtes également le premier acteur à pouvoir l’améliorer. Pour garder votre environnement de travail agréable et sein, il existe des actions simples pour améliorer votre quotidien.

 

Ventilez et aérer votre bureau

On oubli beaucoup trop souvent la qualité de l’air lorsque l’on est au bureau. Pourtant l’air présent dans vos locaux est en moyenne 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur.

Une pureté d’air optimale vous permettra également d’éviter l’augmentation des températures de votre lieu de travail, équilibrera l’humidité de votre pièce et supprimera les odeurs désagréables.

Pour avoir une qualité d’air idéale dans votre espace de travail, il est conseillé d’aérer la pièce le matin ainsi que le soir une dizaine de minute mais également de ne jamais obstruer les entrées d’air et bouches d’extraction existantes.

Mangez dans un lieu adapté

Vous pensez gagner du temps en mangeant à votre bureau rapidement tout en terminant un dossier ? Outre la possibilité de déranger vos collègues avec les potentielles odeurs de votre pain quotidien, votre bureau est un potentiel nid à microbes.

Plusieurs études ont montré par exemple qu’un clavier d’ordinateur était plus sale que la cuvette de toilette, votre poste de travail n’est donc pas l’endroit le plus adapté pour manger. Dans le cas où vous auriez pris le temps de nettoyer votre bureau, il serait dommage recouvrir celui-ci de miettes et donc de contaminer à nouveau tout votre bureau.

 

Nettoyez votre bureau

Même si vous ne mangez pas dans votre espace de travail, vous accumulez toutefois poussières, bactéries et autres déchets. Il est important de nettoyer votre bureau pour disposer d’un cadre propice au travail. Nous vous proposons donc de suivre ces étapes de nettoyage rapide :

  • Dépoussiérer votre clavier. C’est l’étape la plus importante du processus car votre clavier est un véritable nid à microbe, certaines études estiment même qu’un clavier est 5 fois plus sale qu’un toilette. N’hésitez donc pas à utiliser du désinfectant ainsi qu’un chiffon dépoussiérant et de préférer l’usage de cotons tiges pour les zones difficiles d’accès.
  • Essuyer votre écran. Pour un confort visuel, pensez à passer un coup de chiffon une fois par semaine sur votre écran. Si vous n’avez pas de lingettes sous la main pour cette action, vous pouvez prendre un peu d’essuie tout humidifié pour cette tâche en veillant bien à le faire lorsque votre écran est éteint.
  • Laver votre bureau. Après avoir rangé votre bureau, supprimé vos papiers inutiles et enlever vos gobelets vides n’hésitez pas à passer chaque soir une lingette désinfectante pour commencer votre nouvelle journée de travail dans un environnement sain.

 

Lavez-vous les mains

On ne le dira jamais assez ; la santé avant tout ! Une bonne hygiène au travail passe par un lavage des mains plusieurs fois par jour.

On vous le répète souvent une bonne partie l’hiver avec les campagnes contre la grippe mais cela est valable toute l’année : les mains sont à l’origine de 80% des maladies et de la majorité de la transmission des germes, il est donc essentiel d’y prêter une attention particulière.

Prenez donc 20 secondes de lavage de mains avec du savon, sans oublier de les essuyer ou utilisez un gel hypo allergénique, vos collègues vous diront merci !

Partagez l’expérience avec vos collègues

Il est fort probable que vos actions individuelles inspirent une partie de vos collègues, mais vous pouvez toujours aller plus loin. Après avoir mis en place ces gestes du quotidien, essayez d’embarquer vos collaborateurs pour que votre entreprise ait une vraie démarche sur l’hygiène et le bien-être.

Vous pouvez par exemple vous rapprocher du responsable des services généraux pour mettre à disposition du matériel de nettoyage tel que des lingettes, du gel hydro alcoolique, des bacs de tri, etc. Si vous disposez dans vos locaux d’une salle de pause c’est un exemple parfait pour mettre en place cette démarche, cette pièce étant souvent utilisée par tout le monde elle pourra vous servir d’espace pilote pour sensibiliser vos collègues à l’importance de l’hygiène au travail.

 

Commencez la journée avec un petit déjeuner convivial !

Quoi de mieux pour commencer une journée de travail que de partager un petit dej’ avec ses collègues ? Entre moment de convivialité, d’échanges et de cohésion d’équipe, le petit déjeuner est un véritable booster de performances. Nous vous montrerons ici une formule de petit déjeuner qui donnera de l’énergie à toute votre équipe.

 

Un lancement de semaine en douceur

L’instant du petit déjeuner est un moment clé de la journée. Pourtant, une partie des travailleurs ne trouvent pas le temps de manger avant d’arriver sur leur lieu de travail. Pour allier l’utile à l’agréable, nous vous conseillons donc de créer un rituel avec votre équipe autour d’un petit déjeuner chaque lundi matin.

Cette plage horaire se prête très bien à un moment convivial et vous permettra dans le même temps de lancer en douceur la semaine de travail en reprenant les principaux objectifs à atteindre. Cette démarche, en plus d’être appréciée par vos collaborateurs aura un effet positif sur votre dynamique de groupe.

 

Un événement dynamique

Pour faire de votre petit déjeuner un moment de dynamisme et de bonne humeur vous pouvez proposer une activité qui complétera vos échanges autour d’une table en dégustant des viennoiseries.

Nous vous conseillons par exemple de commencer votre petit déjeuner d’équipe par une séance d’étirements avant de vous restaurer. Cela vous permettra d’éveiller votre esprit et votre corps avant de commencer à échanger avec vos collègues.

Il est également possible de prendre le contre-pied de cette méthode en mettant à disposition des participants le café et les viennoiseries pour ensuite prendre à la fin de séance 5 à 10 minutes dédiées à la relaxation et proposer ainsi un moment de silence et de méditation.

 

Un moment de surprise

Pour que votre événement ne se transforme en banal routine qui perdrait par là tout son charme, nous vous conseillons de proposer des thèmes lors de vos petits déjeuners. Pour faire vivre ces moments il est donc important de varier les produits : smoothies, céréales, muesli, à l’anglaise, compotes, … Ce ne sont pas les aliments qui manquent ! Vous pouvez également embarquer vos participants en proposant à chacun de ramener une pâtisserie, faite maison ou non. Cela aura pour effet d’impliquer votre équipe et de créer une véritable cohésion de groupe pour démarrer la semaine en beauté.

Le petit déjeuner est un moment particulier dans la journée, vous pouvez faire le choix de le traiter comme tel en proposant un instant de partage et de convivialité avec votre équipe pour développer l’esprit et la dynamique de groupe. De cette manière, vous pourrez apporter une richesse supplémentaire à la vie de votre équipe et potentiellement étendre ce modèle dans toute l’entreprise pour en faire un atout dans votre culture d’entreprise.

Rien de tel qu’un petit déjeuner entre collègues pour débuter une bonne journée de travail. Partage, moments d’échanges, cohésions d’équipe… Le petit déjeuner d’équipe est un véritable booster de performances.

Découvrez l’ensemble de nos guides pour faire les meilleurs choix dans vos produits du quotidien :

Nos guides 

Afficher moins